#RedAmy #WillowBuffy #StreetMedic #ArrestationsArbitraires #ViolencesPolicieres #IWD2020 #1erMai2022

Notre camarade RedAmy, dessinatrice, activiste et streetmedic, a été arrétée en marge du défilé du 1er mai de dimanche.

Accusée de rébellion, menaces et insultes à agents détenteurs des LBD (avec ses 48 kg et son 1m65), le ministère public a tenté de la faire juger en comparution immédiate, mais, pas folle la guêpe, elle avait le mot magique : « AV.O.C.A.T. » ; elle a réussit à obtenir le report de son « jugement » pour le 9 juin, et lui laisser ainsi le temps de préparer sa défense .

Vous reconnaîtrez peut-être la patte de ses dessins, j’ai eu le plaisir d’en tooter plusieurs fois.

Mais ce qui m’a vraiment fait flasher chez RedAmy, c’est le petit film d’animation elle l’a réalisé en 2019 pour sa pour sa 2nde année d’études de cinéma.
Son sujet, je vous le donne en milles : « Une nuit en GAV »

video.liberta.vip/w/jroYWivyWM

Voter , c'est voté pour ce type de bataillons et leurs méthodes.
arriverait-elle vraiment à faire mieux et pire un jour ?

RT @KasutoShiku@twitter.com

C’est le résultat de l’extrême macronie, et visiblement ils n’ont pas oublié le fait d’avoir été traités comme de vulgaires colonies.
Le cordon bleu est un marche pied pour sa jumelle. Les antillais ont le droit de se plaindre, même dans votre dictocratie.
twitter.com/Noesis14/status/15

🐦🔗: twitter.com/KasutoShiku/status

"Libertarien quand ça l'arrange, étatiste quand il peut toucher plusieurs milliards de dollars d'argent public, trumpiste opportuniste et Démocrate du chéquier." @wnstsmith dresse pour son #ClicGauche un portrait acide de celui qui veut acheter Twitter. arretsurimages.net/chroniques/

ALERTE!⛔️

Les présidents des bureaux de vote en Martinique ont TOUS refusé d’afficher les résultats au motif qu’il auraient eu une “instruction du préfet” depuis quand un préfet peut modifier un code électoral?

Et les réclamations dans le PV ont été refusées, (violation art52!)

NÉ AVANT LA HONTE

Macron ne doute vraiment de rien ! Alors que des personnes déploient une banderole "Quand tout sera privé, on sera privé de tout", lors de son déplacement à Figeac, Macron l'a joue grand démocrate et explique qu'avec lui en président, les citoyens peuvent se permettre ce type de protestation.

1/2

On rapelle le nombre de GAV, de verbalisations, de condamnations de citoyens pour de simples pancartes, banderoles ou gilets jaunes ?? On rappelle les 43 lois liberticides votées en 5 ans ?? Sérieusement ??

2/2

Show thread
Show older
Mastodon

The original server operated by the Mastodon gGmbH non-profit