Dommage que ce papier n'évoque pas la position cheloue de l'économiste Milanović sur les migrations : ouvrir massivement les frontières mais créer des citoyennetés de seconde zone. mediapart.fr/journal/economie/

Source
glineq.blogspot.com/2020/07/is
Son postulat de départ, c'est de considérer la citoyenneté comme une rente : avoir une carte d'identité d'un pays riche a une grande valeur politique et économique.

Show thread

Sa solution : arrêter d'en faire un statut binaire. un immigré pourrait gagner une citoyenneté partielle, mais aussi perdre des droits de son pays d'origine. Genre un français "expat" à long terme pourrait perdre le droit de vote en France.

Show thread

Le problème, c'est qu'il avance cette théorie autant par cosmopolitisme que pour faire passer la pilule de l'immigration : les gens seront moins xénophobes si on leur promet que les travailleurs étrangers auront moins de droits qu'eux. Ouais.

Show thread

Ca ressemble beaucoup à un point de vue d'économiste aveugle à tout dynamique politique quoi.

Show thread

Et comme le pointe cet article, ce genre de compromis est déjà à l’œuvre depuis longtemps. Plein de statuts, de titres de séjour, de cartes de résident… existent.
dissentmagazine.org/article/br

Show thread
Follow

Des réformes, des circulaires et des pratiques de fait des administrations qui font gagner ou sauter des droits et qui ajustent les règles du jeu, c'est la norme depuis des années.

· · Mastodon Twitter Crossposter · 0 · 0 · 0
Sign in to participate in the conversation
Mastodon

Server run by the main developers of the project 🐘 It is not focused on any particular niche interest - everyone is welcome as long as you follow our code of conduct!