William Audureau is a user on mastodon.social. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

William Audureau @Willvs@mastodon.social

Ceci est un pouet à la mer. Y a quelqu'un ?

@AdrienneCharmet Bon anniversaire, si je me fie à Mastodon :-)

Je suis coincé dans un train et en lurkant Twitter je découvre qu'est également coincée dans ce tortillard de campagne une autre utilisatrice de Mastodon.

Pardon, mais what are the odds ?

Sinon j'ai interviewé Monsieur Pomme de Terre et Lord Casque Noir pour qu'ils me racontent les vidéos du magazine Joystick dans les années 90.

Si on m'avait dit qu'un jour j'écrirais un article sur la Balunga dans Le Monde...

abonnes.lemonde.fr/festival/ar

Fav et j'attribue un nombre premier.

@Willvs Une TL morte, deux réponses max à chacun de mes pouets : Mastodon est le Twitter des vacances.

« On sait que dans l’agroalimentaire, les cochons ne sont pas clients des fermiers, et on a tous l’impression d’être les clients de Google et Facebook : sur Internet, les clients ce sont les annonceurs publicitaires, nous on est le bétail. » - @nitot

Coureur d’idéal, — sans idée ;
Rime riche, — et jamais rimée ;
Sans avoir été, — revenu ;
Se retrouvant partout perdu.

Poète, en dépit de ses vers ;
Artiste sans art, — à l’envers,
Philosophe, — à tort à travers.

Un drôle sérieux, — pas drôle.
Acteur, il ne sut pas son rôle ;
Peintre : il jouait de la musette ;
Et musicien : de la palette.

Une tête ! — mais pas de tête ;
Trop fou pour savoir être bête ;
Prenant pour un trait le mot très.
— Ses vers faux furent ses seuls vrais.

How Fake News Goes Viral—Here’s the Math

"...three inexorable factors can explain a network’s inability to distinguish truth from falsehood in memes, even if individuals can...: the enormous amount of information out there; the limited amount of time and attention people can devote to scrolling through their news feeds and choosing what to share; and the structure of the underlying social networks..."

scientificamerican.com/article

生活は難しいことだよぬ。

Mastodon, j'écoute désormais la BO de Lalaland et si on me pose des questions je dirai que c'est ta faute.

Clairement aucune réponse en arabe à ce tweet. كابي

Clairement un gros boom de l'arabe sur Masto. شاح الحير

*fait une dancepole langoureux juste pour narguer ceux qui sont sur Twitter et ne regardent paz*

Tout de même : si j'aime Mastodon, c'est parce que j'aime Internet par, pour et à travers l'IRC, pour la possibilité d'échanger avec des inconnus, sans nom ni algo. J'aime l'idée que cette vieille pratique obsolète subsiste ici, un peu par mégarde, par oubli on par vigilance. Mais en tout cas, ici, je peux le dire : je vous aime précisément parce que je ne vous connais pas. L'inconnu, chose très nécessaire.

En train de me demander quelle est la différence entre un drunken tweet et un drunken toot.

Il y a une part de moi qui souhaite désormais que Mastodon se vide complètement, qu'il ne reste de ce réseau qu'un noyau de survivants, tout juste une grappe de derniers motivés en fin de soirée, des oiseaux de nuits triés sur le volet, des amoureux du partage envers et contre tout, des passeurs, des résistants, des sifflotants. Ceux qui sifflotent quand la nuit commence ou s'éteint, convaincus d'appartenir à une autre temporalité.

Jeanne, de Voulzy. Sentiment de s'être trompé de siècle, le romantisme comme contre-pied, le soupir comme incantation. youtu.be/BXEiJiad4Ys

Euh j'ai dû rater une étape, mais dans mes souvenirs le hashtag de Masto, c'était essentiellement rempli de blagues méta un peu idiotes, à la base. Depuis quand c'est bourré de trucs crados réellement NSFW ? :/