Alexandre Archambault is a user on mastodon.social. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse.
01c2da5f4b40f50a

Alexandre Archambault @alexandrearchambault

Censure (ok, avec abrogation différée au 31/12/2018, le temps pour le législateur de patcher un dispositif qui concerne pas mal de monde autre que l'AMF) du droit de communication de l'administration portant sur les FADET, non pas sur le principe en lui-même mais pour l'absence de garanties.

conseil-constitutionnel.fr/con

Leçon n°1 : si tu veux être le Pablo Escobar du darknet, n'utilise pas ton adresse mail perso. Surtout si c'est Pimp_Alex_91@hotmail.com.

La double fermeture - en grande pompe - d'AlphaBay et Hansa, les successeurs de Silk Road, est l'occasion de rappeler que non, le darknet n'est pas déconnecté du monde réel.

Mon billet de blog sur Télérama :

telerama.fr/medias/exclusif-le

@Harmonia_Amanda Rien ne vous garanti que la plainte sera instruite, notamment à la lumière d'un arrêt de la Cour de Cassation de 2013 :

"Les expressions diffamatoires contenues dans une correspondance personnelle et privée, et visant une personne autre que le destinataire du message qui les contient, ne sont punissables, sous la qualification de diffamation non publique, que si cette correspondance a été adressée dans des conditions exclusives de tout caractère confidentiel "

@aeris envoie-leur ton récépissé, pour les informer désormais que toute demande devra suivre le formalisme prévu par l'article L.34-1 CPCE et des dispositions qui peuvent en découler (notamment art. A-43-9 CPP, ainsi que 56-2, 60-1 et 60-2 CPP) ;-)

@aeris Bravo ! Note à ceux qui saisissent un peu plus vite que leur ombre : désormais, ce sont les dispositions du CPP relatives aux opérateurs de communications électroniques qui s'appliquent, à peine de nullité des procédures.

Annulation par le TA de Paris du redressement fiscal de Google.

paris.tribunal-administratif.f

La justice est ici clairement dans son rôle de faire primer l'état de droit sur l'arbitraire de l'administration.

On paye cash 20 ans d'inculture économique de la part d'élus qui ont préféré le populisme fiscal plutôt qu'une vraie réflexion prospective sur une fiscalité efficiente du numérique.

Tout un symbole : la première loi de ce nouveau quinquennat sera celle prorogeant (mais promis, c'est la der des der, c'est juste que la dernière fois ils n'étaient pas allé assez loin dans la loi de circonstance) l'état d'urgence.

legifrance.gouv.fr/affichTexte mastodon.social/media/SlJHkQIX

Sensitive content Click to show

Après la Libye, l'Egypte : @oliviertesquet a repris son enquête sur Amesys, le fournisseurs de solutions de surveillance électronique, dont les conditions d'export sont toujours aussi opaques.

6 ans après l'affaire Amesys, actuellement en cours d'instruction par la justice, on l'impression que rien a changé.

telerama.fr/monde/amesys-les-t

Ce soir j'ai dit du bien d'un machin administratif qui s'appelle l'ANSSI.

cnews.fr/magazines/plus-de-rec

La prochaine fois, je la refais en mode OSS117 : " Regarde, c'est notre Raïs à nous. C'est monsieur Guillaume Poupard. Un grand homme, il marquera l'histoire. Il aime les geeks, les énarques, le chiffre, les barbus... C'est donc ton ami. Ce sera ton porte bonheur"

mastodon.social/media/PSxOwAtr

Sensitive content Click to show

Wanacry hier, NotPetya aujourd'hui : le contrôle des outils de surveillance finit *toujours* par échapper aux autorités commanditaires.

A méditer où d'aucuns, en France et en Europe, se sont mis en tête d'introduire des portes dérobées (mais uniquement pour les gentils hein) dans des outils qui justement ont été conçus pour sécuriser les communications (car les méchants, en fin de compte, seront toujours là)

nytimes.com/2017/06/28/technol

Pratiques anticoncurrentielles: la Commission Européenne inflige à Google une amende de 2,42 milliards d'euros pour abus de position dominante sur le marché des moteurs de recherche en favorisant son propre service de comparaison de prix

europa.eu/rapid/press-release_ mastodon.social/media/qW8Yyzw7

Sensitive content Click to show

Et pendant ce temps, flairant l'embrouille au niveau Européen, les GAFAM répliquent et prennent les devants (et en profitent pour rappeler au passage en bons libertariens qu'ils sont que c'est dans la Silicon Valley que ça se passe, et pas chez ces soviétiques d'européens qui ne jurent que par l'économie administrée)

blog.twitter.com/official/en_u

@amaelle_g oui, c'est un peu ça l'idée. Les ayant-droits applaudissent à tout rompre.

@oliviertesquet

- Chef, les boites noires, ça marche que dalle sur des vrais réseaux, c'est comme passer le désert au peigne fin, on s'est fait enfler par le mec en manteau bleu !
- On va alors exiger les identifiants des gens qui ont des choses à se reprocher, comme ça on aura plus à passer le désert au peigne fin pour pécho en scred leurs identifiants afin de compléter la carto des échanges.
- GENIE !

[Replay, pour cause de lien cassé]

Ca alors, quelle surprise, on en tombe de l'armoire : les boites noires, dont la maquette par un type en manteau bleu a suscité un intérêt démesuré auprès des cabinets ministériels en 2015, ont en 2017 les plus grandes difficultés à dépasser le stade du pilote, compte tenu de la typologie du trafic sur les vrais réseaux de la vraie vie

mamot.fr/users/oliviertesquet/

media.giphy.com/media/10N0qMA6

Ca alors, quelle surprise, on en tombe de l'armoire : les boites noires, dont la maquette par un type en manteau bleu a suscité un intérêt démesuré auprès des cabinets ministériels en 2015, ont en 2017 les plus grandes difficultés à dépasser le stade du pilote, compte tenu de la typologie du trafic sur les vrais réseaux de la vraie vie

mastodon.social/web/statuses/1

media.giphy.com/media/10N0qMA6

Vous vous souvenez des boîtes noires de la loi renseignement, ces algorithmes chargés de détecter les "signaux faibles" ?

Elles devaient être déployées "à titre expérimental" au printemps, sous le contrôle de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR).

Et ben au 26 juin, elles sont toujours "à l'instruction".

Serpent de mer ?