Follow

Zoom, Facebook, et YouTube ont refusĂ© d’hĂ©berger une visioconfĂ©rence organisĂ©e par l’universitĂ© de San Francisco, sous prĂ©texte que devait y intervenir une activiste palestinienne.
Ils vont rĂ©clamer un droit de regard sur le contenu des cours ?
theverge.com/2020/9/24/2145393
Zoom a ensuite refusĂ© d’hĂ©berger une sĂ©rie d’évĂšnements qui dĂ©nonçaient cette premiĂšre censure buzzfeednews.com/article/janel
C’est naturellement son droit. Mais ça montre le danger de dĂ©pendre de sociĂ©tĂ©s privĂ©es pour nos communications.

· · Web · 4 · 80 · 26

Heureusement, il existe une solution plus respectueuse de la libertĂ© d’expression : les logiciels libres. Encore faut-il financer leur dĂ©veloppement pour leur permettre d’atteindre le mĂȘme niveau de qualitĂ© que les logiciels commerciaux contrĂŽlĂ©s par des multinationales.
Le projet Debian vient de faire un don de 10 000 € Ă  Framasoft pour participer au dĂ©veloppement de @peertube đŸ˜»
Toutes les organisations attachĂ©es Ă  leur libertĂ© d’expression pourraient y rĂ©fĂ©chir ;-)
bits.debian.org/2020/10/debian

Show thread
@clochix profitons en pour faire de la pub pour #jitsi une solution libre de téléconférence chiffrée de bout en bout

@clochix
Je trouve normal qu'il puisse refuser car contraire Ă  leurs Ă©thique.
Mais je suis tout Ă  fait d'accord qu'il faut qu'il puisse dans ce cas lĂ  s'exprimer librement d'une autre maniĂšre en gardant la mĂȘme facilitĂ© de toucher du monde. D'oĂč le fait qu'il faut des rĂ©seaux dĂ©centralisĂ© qui permettent cette libertĂ© (autant pour l'hebergeur que pour le client) !

@clochix Tant mieux
 Le monde universitaire finira peut-ĂȘtre par comprendre le problĂšme posĂ© par la dĂ©pendance aux silos privateurs centralisĂ©s capitalistes


Sign in to participate in the conversation
Mastodon

Server run by the main developers of the project 🐘 It is not focused on any particular niche interest - everyone is welcome as long as you follow our code of conduct!