La citation du soir :
Ce n'est pas une miette de pain, c'est la moisson du monde entier qu'il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.
Louise Michel
#Insoumis #LFI #NiMacronNiLepen #Abstention

Humeur du jour : je trouve très peu inclusif le "quoi qu'il en coûte, il va falloir voter Macron", car dire cela c'est avoir les moyens de vivre 5 années de plus sous ce tyran sans qu'il n'y ait de conséquence directe dans sa vie. Beaucoup n'ont pas les moyens, physiques et psychiques, de subir la casse néolibérale qui arrive. Je ne les ai pas, et je ne choisirai pas entre la peste et le cholera. C'est un vote de droite, que la droite s'en démerde...

"Bon, prenons des précautions", disent-ils dans la dernière minute d'émission, à minuit cinq…
Et le mot de la fin de Saint Cricq, celle qui voulait "repérer et traiter" ceux qui ne sont pas Charlie : "Ca va devenir vraiment intéressant à partir du deuxième tour". En riant, ça va de soi.

Ca se voit vraiment…

Show thread

Macron qui baisse, qui baisse, on n'en parle pas. Mélenchon qui monte, on n'en parle pas. Macron est au second tour, c'est fait. Mais il faut dire qu'il faut rester prudent. Mais c'est fait. Il est urgent ce soir de parler de ce que les perdants appelleront à voter le soir du 1er tour. C'est essentiel ; la mesure, la bonne, la seule, c'est de se positionner autour de Macron.

Show thread

Ca se voit, là. Ca se voit…

Macron pas là, ils en parlent. Mais Mélenchon pas là pour cause de meeting dans 11 villes à la fois, pas une minute… Ha… C'est un choix éditorial très parlant. Egalité du temps de paroles ? Pourquoi faire, on va étaler sur la semaine…

Show thread

Et ce n'est pas la faute de Macron si l'extrême droite monte. Non, c'est mondial, pas sa faute. Comme le virus.
Bon, au final, par soucis d'égalité, France2 donne 20mn de plus à Macron… 20mn chacun dans un format stricte et téléguidé, 40mn pour Macron en roue libre… sans contradiction, sans bilan, sans analyse. Les journalistes pleurent même sur les candidats qui le critiquent.

Macron n'étant pas là, France 2 diffuse des extraits de son meeting. Qu'ils débriefent à quatre. Enfin, ils parlent de la forme de son meeting, pas de contradiction, pas de bilan de son mandat ou de son programme. Le second tour est quasiment acquis, rentrez chez vous. Ce vieux Brice dit "Le président ne doit pas donner l'impression qu'il méprise les électeurs de gauche". Ho ! Ben non, ce serait dommage de se rater sur ce sujet au dernier moment, après cinq années si exemplaires !

Show thread

Valérie Pécresse, pour rire un peu, je regarde un peu. Pas déçu. Elle appelle les cotisations sociales du gaspillage…Ha !
Pour elle, on ne peut pas mentir aux français : on ne peut pas baisser ou enlever la TVA sur l'alimentation de première nécessité. Pourquoi ? Parce que sinon il n'y a plus de recettes pour l'Etat. Ha ! Ben il suffit de laisser les cotisations sociales dans ce cas… C'est très con, mais pas un journaliste ne la reprend. Elle souffre, nous aussi.

Show thread

Je n'ai pas regardé Zemmour, Jadot et Hidalgo, perte de temps. Si, j'ai fait 30 secondes d'Hidalgo, mais elle prend beaucoup de temps pour ne rien dire. Le combat de sa vie, c'est critiquer tout ce qui est à gauche. J'ai pitié, elle souffre. Nous aussi.

Show thread

Face à un journaliste très aggressif, Poutou a été magistral, une leçon de journalisme. France 2 ne comprend pas des choses simples : le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, la France Etat colonialiste, un peuple en souffrance… Ca passe pas, grillés les circuits, un bug dans la machine libérale.
Poutou fout mal Salamé qui ne sait plus quoi dire après son "il vous reste 2mn avant d'accueillir Eric Zemmour" : il répond "vous parlez du fasciste raciste accusé d'agression sexuelle ?"

Show thread

Sur la reprise de Macron du slogan de la LCR "nos vies valent plus que leur profit", il parle du cynisme et de la violence de ce mensonge, et liste tous les faits qui contredisent totalement Macron. Sur ce, question du journamacroliste : "vous ne croyez pas en sa sincérité ?" Doit-on commenter ? Je pense que Poutou aurait voulu lui coller une droite, mais il a plus de droiture que son interlocuteur cravaté.

Show thread

Ce soir sur France2…

Poutou a posé le sujet dès le départ : pas de débat du président sortant, c'est un scandale pour quelqu'un qui a monopolisé le temps de parole sous couvert d'être président, aidé par les Médias. France 2 se défend, mal, défend Macron, mal, Poutou énerve même Salamé parce qu'on n'abîme pas son chouchou.
Poutou parle du camps des opprimés et de la capacité de la population, au-delà de la présidentielle, à se mobiliser. Ca fait sourire Salamé. Oui, la révolution, c'est drôle.

twitter.com/i/status/150950263
Ce type est psychologiquement atteint. Non content de contraindre les gens au travail, il souhaite apporter aux entreprises des enfants dès 12 ans en apprentissage en lieu et place de travailleurs adultes.
Il disait "'c'est moi ou le chaos". On a eu les deux...

Etron 1er est fatiguant. Notre président candidat à lui-même, sous la menace de manifestations contre sa réforme des retraites, nous parle de bienveillance. Il nous demande de garder notre calme, parce que le pays est fatigué.
Bon, ben révolte !

Pour ceux qui sont du ou proche du Morvan et du Cantal, je rejoue ma conférence gesticulée "EnsAignement à distance, ou comment j'ai compris que l'Ecole est entre les mains de corsaires..." les 22 et 23 avril prochains. En plein second tour, de quoi prendre une piqûre de vertige quant à l'avenir de notre école et de nos universités...
Renseignements sur chris.rohou.fr/

Au moment où Macron annonce la destruction de l'Education Nationale via une privatisation cachée, il est intéressant de (re)voir ma conférence gesticulée : "EnsAignement à distance, comment j'ai compris que l'Ecole est entre les mains de corsaires..." youtu.be/a3XXIRlne9k

Macron, son humanisme, ses valeurs et sa dignité de façade proposent une "protection asilaire" à une journaliste russe...
Et Assange ?
C'est juste pour demander, comme ça, ça n'attend aucune réponse, la question suffit. De toute façon, le type ne parle plus qu'à lui-même. C'est son sens de la démocratie.

C'est grave, c'est la guerre. Bla bla. Nous, les gentils, Poutine le méchant. La propagande, c'est mal, bla bla. L'avenir craint, mais je serai là, moi Pignouf 1er, pour vous défendre. Smiley coeur. J'ai demandé à Pignex un plan de résilience, bla bla. Et y'a aussi une élection qui vient, démocratie, toussa. Alors dédi aux rageux : cette guerre m'impose comme sauveur naturel et légitime. On ne change pas une WinTeam, françaises, français, je vous emmerde bien profond, mais c'est pour votre bien.

Ayé ! Espace santé refusé... Jusqu'au moment où, dans quelques années ils chercheront à l'imposer à tous. Ca viendra bien, lorsque trop de refractaires auront refusé, et qu'ils seront jugés comme non citoyens, parce que, quand même...

Show older
Mastodon

The original server operated by the Mastodon gGmbH non-profit