«Il est peut-être temps de réfléchir aux alternatives qui existent»

Anaïs Ladoy, doctorante au Laboratoire de systèmes d’information géographique (LASIG), a opté pour l’usage exclusif de logiciels libres dans le cadre de sa thèse. Ceci afin de rendre ses résultats reproductibles et accessibles à toutes et à tous.

actu.epfl.ch/news/il-est-peut-

«Peu de personnes repartent dans les logiciels propriétaires, car une fois qu’on a fait ce choix, on s’y tient. Pour ma part, le pari était gagnant. Je suis encore plus convaincue maintenant qu’au début de ma thèse d’avoir adopté la bonne stratégie pour rendre ma recherche la plus accessible possible.» #floss #openstreetmap #linux #science #sig

Follow

@tykayn
C’est bien, c’est très bien.
Toutefois, la prise de conscience arrive un peu tard.
Ce qui est en train de se passer est que les GAFAMST (MAMAAST) phagocytent progressivement les fonctions essentielles de l’entreprise en se les appropriant en faisant fi des standards existants : gestion des identités, sécurité, gestion au quotidien.
Exemple d’un produit qui facture, par utilisateur, l’id/auth utilisant SAML2 alors qu’elle ne facture pas cette même gestion via Azure ou Google.
Grave !

Db

· · Web · 1 · 0 · 0

@dblas
Ha ben s'il est trop tard, ne faisons plus rien

@kiudecan
Je n'ai pas écrit cela mais que la prise de conscience n'était pas assez forte (violente) !
db

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The original server operated by the Mastodon gGmbH non-profit