Et pourtant, Andros a plusieurs usines dans le coin. Du coup, ceux-ci se fournissent en pommes chiliennes et argentines qui coûtent moins cher pour ce besoin malgré le transport nécessaire. Résultat : des tonnes de CO2 inutiles émises, des tonnes de pommes gâchées, 20 % de taux de chômage en Corrèze pour les 15-24 ans.

Chronique d'un monde devenu dingue : nous traversons les collines à pommiers de Corrèze avec mon oncle, et il me dit que le ramassage des pommes est fini. Et pourtant, je vois bien que de nombreux arbres sont couverts de pommes, littéralement. Je lui fais remarquer, et là il m'explique que ce sont des pommes hors premier calibre, les seules acceptées par la grande distribution, que ce n'est pas rentable de les ramasser pour les envoyer aux industriels de la compote.

Show more
Mastodon

Server run by the main developers of the project 🐘 It is not focused on any particular niche interest - everyone is welcome as long as you follow our code of conduct!