En septembre, j'ai décidé de m'offrir un atelier d'initiation à la tapisserie.

Évolution du jour.
C'est mon tout premier ouvrage. Je vois ses imperfections et je leur trouve du charme, je réfléchis à de prochains dessins.

Parce que ce ne sont qu'une suite de nœuds, le tricot, le tissage et les arts textiles en général me plaisent énormément.
J'adore le contact avec la matière, la progression, la sensation d'accomplir.

J'écoute une émission qui présente
« La Gentrification des Esprits » de Sarah Schulman, qui relie le processus de gentrification urbaine aux morts du SIDA.

Dans leurs appartements vacants auraient emménagé des personnes de groupes sociaux plus homogènes, qui auraient ainsi opéré une gentrification/ un lissage des idées.

Alors que la ville était un endroit où on se frottait naturellement aux différences des autres, elle devient de moins en moins hétérogène.

franceculture.fr/emissions/par

Noémie boosted

« Nous n’avons pas peur des ruines.
Nous sommes capables de bâtir aussi.
C’est nous les travailleusEs
qui avons construit les villes de partout.
Nous allons recevoir le monde en héritage.
La bourgeoisie peut bien se faire sauter.
Nous portons un monde nouveau dans nos cœurs. »

Graff aperçu au parc Archaos,
commune libre de la Guillotière, 2022

On travaille des actions à mettre en place dans notre vie, on les a partagées en petits groupes, en apprenant à faire connaissance.

On a fini en ayant la sensation que nos liens ne faisaient que commencer. Que ça aurait aisément pu durer trois jours. Avec des pistes pour faire vivre ce groupe.

Avec une invitation à nous replacer au milieu du vivant, à nous connecter aux animaux, remarquer leur présence même quand ils semblent invisibles...

Et puis le cœur grand ouvert.

Une bibliothèque nous attendait. Je tombe sur un livre de Starhawk. Je souris.

On nous a présenté le travail qui relie de Joanna Macy.
Honorer sa peine.
Faire le deuil de l’histoire qu’on s’est raconté sur la manière dont notre vie allait se dérouler.

On nous propose ensuite un exercice sur l’expression de la colère. En paire, on se permet l’espace de quelques minutes de lâcher cette émotion qui habituellement peine à trouver sa place, à s’exprimer. On a hurlé ensemble, sensation folle.

On poursuit en nous proposant un cadre avec des principes pour guider nos interactions. Ecoute active, souveraineté… Tout était propositionnel.

On a alterné entre la tête et le corps en ouvrant la journée avec une balade dans la forêt et des observations sensorielles.

On a partagé notre repas autour d’une grande table pleine de bonnes choses.
Chacun•e a présenté ce qu’il/elle apportait. Ici : pesto d’épinard, houmous de betterave et plat chaud chou-fleur-patate-douce-lait-de-coco.

Je rebondis sur le pouet d'@oncletom.

Hier à l'Usine Vivante, j'ai assisté à une journée "collapsologie et écologie profonde" marquante.

On a ouvert la journée en faisant connaissance de manière inventive. En nous connectant à un animal. (Ce qui a eu pour effet que personne ne se définisse par son travail, soulagement).

J'ai tiré le sanglier, dont j'apprends que symboliquement, il représente l'ancrage, l'enracinement, le lien à la terre, le passage à l'acte.
...

Noémie boosted

🐞
C'est trop bien de vivre avec une entomologiste spécialisée dans les coléoptères ! Chaque balade est l'occasion de découvrir des choses.
Aujourd'hui je vous présente le crache-sang. Il est du genre Timarcha, pour connaitre l'espèce il faudrait observer son appareil génital.
C'est une chrysomèle qui, pour se défendre, se met sur le dos et crache un liquide rougeatre comme si elle était blessée. Le goût dérange les prédateurs.

Noémie boosted

C'est la première fois que je passe un bon moment autour de la collapsologie avec un groupe. Je repars avec :

- Joanna Macy et son « Travail qui relie »
- l'approche éco-féministe est celle qui me convient
- des temps de silence, de marche en milieu naturel pour arrêter de penser seulement dans sa tête
- la courbe du deuil (choc, déni, colère, tristesse, acceptation, quête de sens, sérénité) est itérative
- une distribution de parole équitable, centrée sur l'écoute active = 💗

Merci à @noeems 🍲

Ce réflexe d'aller chercher la chaleur de l'autre nous met un peu au même plan.
C'est bête mais je trouve ça émouvant.

@noeems position actuelle : super-fourré. Stade de dodo : 3/5. Ronflement : régulier.
Soupir de dodo : 1.

Cat dodo data monitor, at your service.

En fait, quoi de mieux qu'un vieux chat qui s'endort sur soi après avoir ronronné comme un camion ?

Noémie boosted

Retrouvez la présentation du livre "Vers une république des biens communs" en vidéo sur la chaîne YT de la Coop des Communs : youtube.com/channel/UCWWZ3NSYF

(3 vidéos, 6h20 d'interventions des co-auteur⋅e⋅s réuni⋅e⋅s aujourd'hui à Paris)
#communs

Il y a quelques semaines, j'ai franchi le pas de donner ma première conférence, « Smart citizen : vers une production de données citoyennes », en duo @oncletom.

C'est sur un projet qui me tient à cœur parce qu'il a placé le travail ouvert au tout premier plan.
Un projet de recherche-action sur la qualité de vie, l'engagement citoyen, la gouvernance de la ville de demain...

La vidéo, les notes et une biblio 🔥 sont disponibles :
mind-the-gaps.org/2018/10/24/b

Quels sont les textes féministes que vous aimeriez lire et qui n'ont pas encore été traduits en français ?

J'ai un peu de temps d'ici la fin de l'année et j'ai très envie de participer à la circulation des pensées féministes.

« J'ai dans les bottes des montagnes de questions »

Le café Drômois où je me suis posée passe un « La nuit, je mens » d'Alain Bashung plutôt de circonstance.

Je trouve assez merveilleux que des blobs existent.

"Un organisme vivant composé d’une seule cellule, difficile à classer car il a des pigments comme les plantes, mange comme un animal et se reproduit comme un champignon, mais n’est ni une plante, ni un animal, ni un champignon… On dirait un canular, mais il existe bel et bien : le blob est la superposition quantique d’espèces d’ordinaire bien distinctes."

franceculture.fr/emissions/la-

Mieux que les licornes, les blobs.

Special feature chatière : plein d'animaux non-résidents viennent voir s'il reste des croquettes dans le bol du vieux chat chartreux qui dort (vingt heures sur vingt-quatre) plusieurs étages plus haut.

Le commun des croquettes.

Noémie boosted

Sources de joie inconditionnelle • déjeuner au calme après avoir fait le marché à Crest. Les gens nous prennent en autostop sans qu'on aie à lever le pouce !

Noémie boosted
Show more
Mastodon

Follow friends and discover new ones. Publish anything you want: links, pictures, text, video. This server is run by the main developers of the Mastodon project. Everyone is welcome as long as you follow our code of conduct!