Fichiers de renseignement : « On surveille l’individu non plus pour ce qu’il fait, mais pour ce qu’il est »

L’extension de la collecte des données relatives à « des opinions politiques, des convictions philosophiques, religieuses ou une appartenance syndicale » a été conçue avec la volonté d’écarter toute opposition ou contradiction, estime l’avocat David Curiel dans une tribune au « Monde ».

lemonde.fr/idees/article/2021/
est_6067466_3232.html

pdf : drop.infini.fr/r/rbu2G2BoqA#QY=

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The original server operated by the Mastodon gGmbH non-profit