Crevel façon hypertexte, et du glissement entre ses sommeils. Une brève évocation à la dérive, un désordre voulu pour laisser apparaître les strates d’une personnalité contradictoire.

L'antilivre Crevel, Cénotaphe, par Marc Verlynde @viduite

abrupt.ch/marc-verlynde/crevel

Je suis flatté, et reconaissant, des très justes propos de Lucien Raphmaj, pour Diacritk, sur mon Crevel, cénotaphe :
diacritik.com/2019/06/18/marc-

Crevel, Cénotaphe, par Marc Verlynde @viduite

Le fantôme sensible de René Crevel.

Et un livre comme cénotaphe, un portrait-puzzle du poète partout où le corps échappe.

La tradition littéraire du tombeau au coeur du livre. Le désir d’un portrait posthume, vivant de René Crevel. Pour cette présence indissociable du #surréalisme, ce visage de sa vague de rêve.

Crevel, Cénotaphe, par Marc Verlynde @viduite

abrupt.ch/marc-verlynde/crevel

« Se raccroche à lui-même comme à une pensée au sortir du sommeil. » Vers la baie Cynan Jones :
viduite.wordpress.com/2019/05/

« Parfois, on était simplement la manifestation d'un autre, le simple appareil locomoteur d'une volonté et de désirs étrangers. » Une santé de fer de Pablo Casacuberta chez @metailie
viduite.wordpress.com/2019/05/

« Juste un détail : la révolution continuera à dévorer les révolutionnaires » Il faut lire La mer à Casablanca de Francisco José Viejas :
viduite.wordpress.com/2019/05/

Show more
Mastodon

Server run by the main developers of the project 🐘 It is not focused on any particular niche interest - everyone is welcome as long as you follow our code of conduct!