Follow

Un sujet dont on parle trop peu quand on aborde l’accessibilité ; celui des troubles cognitifs ou mentaux. Comment les prendre en compte et proposer des expériences ou parcours utilisateurs adaptés ?
Dépression, anxiété, troubles cognitifs variés sont aussi du ressort de l’. et ne se résument pas à l'attention que l'on porte aux handicaps physiques.

Il n'y a pas d'outil pour faciliter la bonne compréhension de nos pages web, ou l'utilisation de nos formulaires. Nous devons être attentifs, aidants et prévoyants.
Les états dépressifs, les troubles de mémoires, la fatigue nerveuse sont en augmentation permanentes depuis quelque temps. Certains troubles mentaux, stabilisés refont surface chez des personnes fragilisées par l'anxiété ambiante, des changements de rythmes ou d'habitudes.

L'effort qu'un individu doit fournir quand il est déprimé, stressé, très fatigué ou angoissé, même pour une tâche simple n'est en rien comparable avec celui qui est requis hors de ces contextes. Cela varie tant d'un individu à l'autre qu'il est difficile d'établir des modèles.
Les designers doivent faire preuve d'une vigilance renforcée. Tester, tester, encore.

Il est de notre responsabilité d'agir pour que l’accès aux services numériques puisse être un soulagement, une aide apportée aux personnes en difficulté nerveuse ou mentale, non une charge.
Parfois l'anxiété ou le stress induits par des services numériques peuvent être insurmontables et même dangereux. Une discussion avec un ami m'avait interpellée sur l'importance de ce sujet. Un article lu aujourd'hui me conforte dans l'idée que nous pouvons et devons faire plus.

Les troubles cognitifs et mentaux sont les grands oubliés de l’. L’on ne saurait se satisfaire de quelques aménagements sur les couleurs, les alternatives aux images et les transcriptions de l’audio en matière de et d’ .
Il faut (encore une fois, je me répète, pardon) concevoir avec pour préoccupation l’accès au plus grand nombre y compris celles et ceux qui ne rentrent dans aucunes cases.

@webetcaetera C'est très juste ! As-tu de la documentation sur le sujet? Je me souviens pour ma part de choses autour de l'écriture dite "facile-à-lire" (qui donne des règles de mise en page et de rédaction ) Cela s'adresse particulièrement à un public avec troubles cognitifs mais pas que, car, des phrases simples et un vocabulaires homogène, cela simplifie la lecture de tout le monde, en particulier dans de la documentation complexe!

@Anh non pas vraiment d’autres que ceux cités ici et le FALC ( Facile à lire et à comprendre) effectivement. Mais je vais me pencher sur le sujet parce que ça m’intéresse vraiment et je partagerai ce que je trouve.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

Server run by the main developers of the project 🐘 It is not focused on any particular niche interest - everyone is welcome as long as you follow our code of conduct!